Cette année, il a été de bon ton de ressortir la chemise bucheron de son homme du placard...ce retour du rustique tombe à pic, car ça fait un petit moment qu'une envie de me faire un gilet grosses mailles (genre aiguilles 12) me trotte dans la tête -oui, toujours mon côté "adepte du moindre effort", même en 2009 !
et puis, Isa m'a fait connaître wool and the gang  et ça a fini par me convaincre.

Bon, ce n'est pas tout de vouloir, mais il faut aussi 'pouvoir' et avec mon niveau limité en tricot, ça n'allait pas être simple... mais, dans un magazine Elle, je suis tombé sur ce modèle là :

gilet_petites_edition_limitee_277813
gilet "Les Petites"

et ça ma projeté quelques petites pas mal d'années en arrière, quand je montais mes premières mailles pour faire un gilet similaire à ma poupée. Du point mousse, une base carrée, si j'ai su faire ça version miniature, aucune raison de ne pas pouvoir reproduire la même chose version adulte...
Bon, OK, je n'ai pas la plastique de Barbie Féérie (la poupée en question), mais le gilet rustique doit, selon moi, être tout aussi adapté au physique de madame Bidochon.

Et après 5 soirées de séries TV avec mes aiguilles 12 -ça aussi, c'est une constante : le tricot, c'est exclusivement devant la télé-

PostGiletRutisque1

PostGiletRustique2

Tout à fait le résultat que je voulais... là où je me rends compte que j'ai fait des progrès, c'est que j'ai réussi à faire une vraie boutonnière, alors que, quelques années en arrière, je m'étais contentée d'utiliser un trou plus gros que les autres -s'il y en a pour trouver ça joli, je veux bien tenter de faire un tuto du gilet-
J'ai utilisé 2 écheveaux de cascade écologique pour tricoter mon gilet nostalgique : ma madeleine de Proust sent donc le mouton bio... rustique, jusqu'à son odeur, mon gilet !