"Tu es vraiment la reine du macaron !"
La citation est de Noé, se délectant de ma dernière fournée... Ne dit-on pas que la vérité sort de la bouche des enfants?
Bon, en même temps, j'avoue ne lui avoir jamais donné de matière à comparer -oui, ma boite Ladurée, je me la suis savourée égoïstement, une fois les petits couchés...-

J'ai encore utilisé la recette des macarons au Nutella : je l'aime bien car la satisfaction de la réussite des coques n'est pas gâchée par la crainte de râter la ganache -euh...si, si, ça peut arriver quand on convertit 20g de crème fraiche en 20cl ... bref, je ne vous fais pas un dessin-
Cette fois-ci, blancs d'oeufs séparés de l'avant veille,selon les conseils de Laurène, démarrage à four froid, selon l'expérience de la Poule, une seule fournée sur 2 étages... la colerette, la coque brillante, tout y est : youpi!!!

Macaron2

En attendant, Ladurée peut dormir sur ses 2 oreilles : d'une part, j'en suis encore à tatonner et ne garantis pas le même exploit la prochaine fois, et d'autre part, le calibrage des coques est pour moi un grand mystère!!! Mais comment font-ils pour avoir des macarons clones les uns des autres au millimètre près??!!