Maintenant que j'ai commencé, je n'arrête plus : ma quête du macaron parfait continue!

Pour mon dernier essai en date, j'ai utilisé la recette de base pour les coques trouvée sur le site de pure gourmandise (une merveille, ne serait-ce que pour le plaisir des yeux)...
Toujours avec un démarrage à froid, je tâtonne un peu sur le temps de cuisson (surtout que je superpose 2 plaques), mais je n'en crois pas mes yeux, j'arrive quand même ce résultat là :

Macaroncassis

Il ne faut pas croire que je vous montre le plus beau, non, non, ils sont tous comme ça:

MacaronCassis2


MacaronCassis3

Macarons à la gelée de cassis

Bluffant, non?
Et oui, "bluffant", c'est bien le mot... car ces macarons ne sont qu'illusion, mirage, poudre au yeux !!
Le dessus? parfait, bien lisse...
la collerette? elle y est toute belle !
Le dessous? comme sur la recette -après avoir bataillé avec le four pendant une demi-heure!-
Mais l'intérieur : CREUX !!! VIDE !!! NEANT !!!
Mais où elle est passée, là pâte, hein ??? elle y était bien quand les macarons sont rentrés dans le four !

Peut-être que, sans le savoir, je viens de faire une découverte scientifique de la plus haute importance...