C'est vrai, j'aurais pu intituler ce billet "Et sinon, il en est où ton Ishbel?#X" ...
Je vous aurais alors raconté l'histoire d'une personne naïvement persuadée qu'il était possible de reprendre une dentelle laissée à l'abandon depuis plusieurs mois et de s'y retrouver dans le motif...
Pfff... pauvre fille... pitoyable...

J'aurais aussi pu intituler ce billet "Un poil dans la main#2", car le poil dans la main qui ma poussé pendant ma semaine de relâche était en alpaga!! Le voici dans toute sa splendeur:

shawlette1
Shawl "Annis", modèle dispo ici (et sur Ravelry en cherchant bien)

Vous vous en doutez, l'envie de tricoter un shawl en plein mois de Juillet ne m'est pas tombée du ciel comme ça, pendant que je sirotais mon mojito perrier citron au bord de la piscine... il a fallu que je sois sollicitée, pour arriver à envisager un tel modèle: je vous laisse deviner QUI a bien pu avoir une idée pareille!

shawlette2
alpaga Lichen, la Droguerie

En tout cas, le travail en parallèle a bien porté ses fruits: il n'a fallu que 5 jours entre le moment où j'ai monté les -363!!!!- premières mailles et le moment où je les ai rabattues - et non, je n'emporte pas mon shawl au boulot!-, tout ça pour espérer suivre le rythme de mamoizelle!

shawlette3
porté en shawl pour les soirées d'été

Côté technique, il n'a fallu que 74 grammes de ce merveilleux alpaga lichen (je suis fan de la couleur!!!) pour le réaliser et nous avons simplifié toutes les deux le modèle -pourtant déjà pas très compliqué, avec ses rangs raccourcis- en supprimant les noppes initialement prévus -non mais, tricoter 7 mailles à la fois, même pas en rêve!!-

shawlette4
porté en chèche pour les journées fraiches

Mais ce qui me plait le plus, dans ce shawl, c'est sa forme allongée et arrondie, qui permet de le porter en chèche ou en écharpe... parce que, honnêtement, moi, les shawls... bof, bof!

shawlette5
Ah, il faut que je l'aime, mon shawl, pour vous faire la démo alors qu'il fait 39°

Et voilà, j'ai enfin compris comment arriver à bout d'une dentelle: c'était tout simple, en fait, il suffisait d'envoyer les enfants en vacances!!