Souvenez-vous, c'était il y a presque 2 ans...
Trois dublineuses se retrouvaient autour d'un patron d'une joli vareuse pour l'interpréter en version adulte.

Aujourd'hui, on prend les mêmes et on recommence, sauf que cette fois-ci, c'est trop facile: le patron adulte, il existe!!

Seule difficulté: retrouver le mode d'emploi de ma màc... après une diète couture de près d'un mois -pfff... la pharmacienne a été formelle: il n'existe pas de patch pour ça, tout se joue sur la volonté...-, je me demandais si j'allais me rappeler comment assembler un col, une manche, faire une boutonnière -tout ce qui ne ressemble pas à un nœud, quoi!-...
Enfin, si le vélo, ça s'oublie -et j'en suis la preuve vivante-...

dublin1
modèle Dublin Lady: C'est Dimanche
satin de laine:
comptoir des tisseurs
liberty forty: tissus anglais

... pas la couture!

Bon, ok, pour ma version, je ne suis pas allée chercher bien loin...
En fait, quand on doit donner un coup de ciseaux dans un truc qui a pour nom "satin de laine", on a un peu l'impression d'avoir un éléphant boulimique posé sur chaque épaule: aïe aïe aïe, le poids qu'on ressent, au moment de la découpe!

dublin2
Seule modification: un pli creux au lieu de 2 dans le dos

Bon, et tant qu'à couper du satin de laine, on ne va pas s'arrêter là, hein? on double le tout de liberty, même pas peur!

dublin3
j'avais acheté 2 brides en cuir mais j'ai préféré opter pour 2 boutons "la Droguerie", trop peur de me louper sur la pose!

Une fois la découpe passée, les éléphants sur les épaules envolés, le reste n'est qu'une formalité, tellement le patron est clair...
Du coup, quand la màc a décidé de faire grève pour les boutonnières, j'étais d'une zenitude telle que je n'ai même pas pesté, rien, pas le moindre murmure de juron à l'horizon...

dublin4

...j'ai rattrapé ça à l'ancienne, en jouant sur mon point zigzag -croisons les doigts pour que ce soit solide!!-

Un résultat on ne peut plus classique, mais pourquoi faire autrement? c'est ce que j'aime porter!

dublin5
je trouve qu'il a une coupe parfaite, ce modèle!!

Et puis, je ne manque pas de matière première pour rajouter une petite touche personnelle, quand j'en ai envie...

dublin6
et voilà! un petit nœud l'habille...

Allez, je vais faire une tour chez mes copines dublineuses: il paraît que chez Karine, on rentre à 2 dans un seul paletot, et que chez Carole, on sert la Guinness -oui, à cette heure-ci-!