Entre nous, l'histoire avait très mal commencé...

domptage1porte-monnaie en cuir, version 'dommage collatéral' (modèle perso)

Mais aucune crainte, derrière ce spectacle de désolation à déscotcher un sourire à la Joconde, se cache une petite victoire personnelle: celle de l'homme -enfin, de la femme- sur la peau de bête!

Pour la petite histoire, coudre du cuir a toujours été pour moi synonyme de galère.
Je crois avoir évalué toutes les solutions qui s'offraient à moi pour fixer 2 pièces avant le passage sous le pied de biche:
- le ruban adhésif : je ne sais pas comment je me débrouille, mais ça glisse.
- la wonder clip, astuce de Marie: si le procédé en lui-même me semble astucieux, je ne vois pas comment ça peut marcher pour des pièces aussi petites que le clip lui même.
-enfin, je ne compte pas le nombre de malheureuses épingles qui reposent désormais au cimetière de la couture pour l'étermité...

domptage3
porte-monnaie en cuir, version 'on sent que ça va mieux' (toujours modèle perso)

Jusqu'au jour où ça a fait 'tilt' dans ma petite tête - plus précisément, ça a fait "tilt tilt tilt tilt tilt ..." à cause de l'écho, car, franchement j'aurais pu y penser avant!- : l'astuce m'est apparue comme une évidence et la mise en pratique a confirmé le nouveau mode de "pré-fixation" que je vais désormais adopter! mini sac, pochettes, porte-clés... tout me parait subitement plus accessible!

domptage2

Euh... peut-être voulez-vous savoir ce que j'ai utilisé?
Tout bêtement de la colle pour fixer les bords des pièces avant de les piquer à la machine : ça marche du tonnerre!!!

domptage4
et oui, quand on prévoit de visiter un pays qui a plus de billets que de pièces (pourtant non, je ne vais pas visiter un jeu de Monopoly), il faut s'équiper d'un grand porte-monnaie!

C'est donc les doigts plein de colle, mais le sourire aux lèvres que je vous souhaite de belles vacances!