Vous l'aviez compris, dans mon petit bazar, c'est le moment des grands bilans, des remises en questions diverses et des prises de positions variées.
La dernière en date me surprend moi-même...
S'il y a quelques mois, j'osais à peine évoquer à mon entourage que je pratiquais le tricot, comme s'il s'agissait là d'un acte honteux - et bien oui... je n'en suis plus qu'à 5 rangs par jour... moins d'une pelote par semaine... je pense bientôt pouvoir arrêter-, je crois que je suis maintenant capable d'assumer pleinement cette activité et clamer bien haut: j'aime le tricot!

Pourtant, je me suis toujours cru hermétique à cette matière, mais j'ai trouvé la recette qui semble me convenir et qui se résume en 3 ingrédients simples:

1 - une laine agréable à tricoter et dont je ne suis pas allergique

hay1
modèle Hayward (Brooklyn Tweed FALL 2012), tricoté en Pimprenelle de chez Froufrou (2 évecheaux seulement!)

2 - le choix de modèles au montage astucieux -pourquoi ai-je mis tant de temps à me pencher sur Ravelry? comprendre que tout modèle raglan pouvait en fait être transformé pour se tricoter en une seule pièce a changé ma vie de faignasse!-

hay2

hay3
tricoté en une seule pièce de bas en haut (au lieu des 4 morceaux initialement prévus), grafting pour les dessous de manches
car une chose reste inchangée: je déteste coudre du tricot!

3- de la patience : il faut prendre le temps de bien bloquer l'ouvrage - 4 ans que les tricoteuses me le répètent! j'écoute enfin et j'oublie la fixation à la vapeur, rien ne vaut le bon bain à l'eau froide et un séchage lent!-

hay4

hay5
si j'étais sceptique en fin de tricot, le blocage a littéralement sauvé la chose!

évidemment, je ne suis pas à l'abris de vous pondre encore quelques serpillières -peut-être d'ailleurs que certains trouvent une similitude entre mon dernier pull bien ample et leur balayette espagnole-, mais, ce qui compte, c'est qu'elles seront faites dans l'envie de tricoter, et non dans le besoin de tester!

hay6
les photos ne rendent pas hommage aux 200 g de douceur et de fluidité que j'ai sur les épaules!

Ahhh...ça fait du bien de commencer la journée en soulageant sa conscience!